Sujets-libres.fr

Informatique, logiciels libres, internet, humeurs et… le reste !

Les groupes Facebook

Rédigé par -Fred- 1 commentaire

J'ai reçu une invitation il n'y a pas longtemps. Bon en fait, ce n'est pas tout à fait ça. Il s'agit plutôt d'une proposition de création d'un groupe sur Facebook. La proposition elle même n'était pas si fermée que ça et évoquait d'autres réseaux sociaux mais celui là était bien plus mis en avant.

Mon opinion au sujet des grands réseaux sociaux en général et de Facebook en particulier n'a pas vraiment évolué et les derniers événement relatés ces derniers mois à propos des dérives constatées lors des élections US notamment vont dans mon sens. Je ne risque donc pas de m'inscrire juste pour être présent dans quelques groupes.

Si je prend le problème dans le sans inverse, je peux me demander quelles solutions existent pour relier les gens de manière efficace, plus efficace en tout cas que via les gros réseaux sociaux. Comment faisait-on avant (ce "avant" ne va pas plus de 15 à 20 ans en arrière ; ce sera ma limite ici) ? On passait par IRC, le tchat, les forums, le mail (et les listes de diffusion), ... Ces moyens existent toujours, certes, mais ne sont plus utilisés aussi naturellement que les réseaux sociaux justement.

Sur le principe, je n'ai rien contre les réseaux sociaux. Je constate toutefois qu'il n'y a plus de place aujourd'hui pour un nouvel entrant généraliste et c'est là que se situe globalement le problème. En effet, les acteurs actuels posent divers problèmes et il n'y en a pas de suffisamment gros qui fasse les choses proprement. On me parlera de Mastodon ou de Diaspora* mais ils sont arrivé trop tard probablement et ne sont adoptés que par un public averti, souvent en complément des autres réseaux sociaux. On est pas arrivé à une masse critique d'utilisateurs avec eux.

Quand vous voulez communiquer et fédérer des gens autour d'une thématique ou d'une autre, sauf à vouloir atteindre précisément un public qui a déjà adopté massivement un réseau social alternatif, vous ne pouvez pas faire grand chose. Soit vous allez sur Facebook (ou Twitter à la limite), soit vous ouvrer un forum ou une liste de diffusion en sachant très bien dans ces deux derniers cas que vous aller ramer pour que ce soit vivant. J'exagère à peine.

Et moi dans tout ça, je fais quoi ? Je peux ne rien faire et m'exclure du groupe en constitution. Je peux éventuellement inciter ceux qui veulent créer le groupe à ne pas miser exclusivement sur Facebook et à proposer un second mode de communication (tout en sachant que rien ne s'y passera). Je n'ai pas de solution satisfaisante à proposer en fait.

Ce qui en définitive est réellement problématique dans cette situation, c'est le message que je renvoi malgré moi. Puisque je ne veux pas rejoindre de groupe sur Facebook (ce qui tout à fait vrai), c'est que je ne veux pas rejoindre de groupe tout cours (ce qui est totalement faux). En effet, les raisons qui me poussent à ne pas vouloir utiliser Facebook ne parlent pas à tout le monde et cet argument peut être perçu comme une excuse pour ne pas rejoindre le groupe. Quoi qu'il en soit, je suis invariablement exclu des groupes ainsi constitués. Je trouve qu'il y a là une certaine forme de pression sociale assez gênante à la longue.

Pour la petite histoire, suite à cette consultation, un groupe Facebook a bien été créé. Toute autre issue m'aurai étonné...

1 commentaire

#1  - Isabelle a dit :

Bonjour Fred,

Merci pour ce partage. Je vois que je ne suis pas la seule à réagir de la même façon pour les mêmes raisons à ce fameux groupe... Même si je ne suis pas surprise par cette issue, je reste très déçue. J'aurai aimé prendre part au groupe aussi.

Isabelle

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot egychm ?

Fil RSS des commentaires de cet article