Sujets-libres.fr

Informatique, logiciels libres, internet, humeurs et… le reste !

Machine inutile

Rédigé par -Fred- Aucun commentaire

Juste pour le fun, voici mon interprétation de ce que peut être la machine inutile :

Comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessus, une partie des pièces sont imprimées. Les engrenages ont été trouvés sur www.thingiverse.com et j'ai dessiné moi même le bras sous Freecad. Pour le reste, comme d'habitude, j'ai essayé de faire un truc à moindre frais. J'utilise un moteur à courant continu de récupération et j'ai simplement acheté l'interrupteur à levier et un interrupteur de fin de course. Le reste est juste constitué de chutes de bois essentiellement.

Très peu de temps après avoir fait cette vidéo, le moteur a fini par casser (je pense que j'ai dû trop forcer dessus :p). On va appeler ça la V1...

Vis ma vie de bidouilleur

Rédigé par -Fred- Aucun commentaire

Lorsqu'on est curieux et que comme moi on adore bidouiller sur son temps libre, on finit par se lancer dans des projets divers et variés, ce qui n'est pas sans amener parfois quelques problèmes inattendus. Tous on peut être pour origine commune que l'on manque cruellement de temps pour tout faire. En effet, les problèmes intéressants sont nombreux mais la réciproque n'est pas vraie : tous les problèmes ne sont pas intéressants, loin de là. Le jeu donc, c'est de faire le tri en permanence pour que cela reste cool. Voici comment j'opère pour faire mes choix :

Le premier filtre que j'applique consiste à ne pas partir sur des technos fermées. Dépenser de sont temps, c'est en investir. Une techno qui aura réussi à capter massivement du temps va mieux évoluer qu'une autre moins utilisée. Comme je préfère voir des technos ouvertes évoluer, je vais vers elles, logique. C'est une forme de soutient en quelque sorte. Si après côté pro, je dois travailler sur autre chose, c'est différent dans le mesure où je suis payé pour ça.

Le second filtre consiste à partir le moins possible sur les problèmes des autres, sauf si ces problèmes m'intéressent. Il n'est pas rare que l'on me demande de regarder tel ou tel truc, sous prétexte que ça ressemble à quelque chose auquel je me suis déjà intéressé ou que je dois savoir faire. Typiquement, ça peut être de réparer ou d'aider à l'utilisation d'un ordi par exemple. En soit, ça peut potentiellement être marrant au début mais ça peut devenir vite répétitif et ça revient souvent à faire la maintenance de la machine à la place de l'autre. Un dialogue entre un passionné et quelqu'un qui veut juste que ça marche ne peut pas aboutir à grand chose si ce n'est à de l'incompréhension. Je passe sur le cas plus rare mais bien réel de celui qui travaille sur son propre projet mais qui ne semble pas trouver d'autre solution que de vous vampiriser votre temps pour avancer. En fait, je constate que la recherche d'un problème intéressant est avant tout une démarche personnelle même s'il peut y avoir parfois des exceptions comme pour le projet sur lequel je bosse en ce moment (une idée extérieure peut de manière inattendue venir en compléter une autre qui germait).

Le troisième filtre que j'applique consiste à ne pas repartir sur des problèmes que j'ai déjà traité. Passé la phase de découverte, une fois le problème traité et assimilé ce qui pouvait l'être, soit j'approfondis, soit je passe à autre chose. Si un problème proche survient, il faut que le delta avec celui que j'ai déjà traité m'apporte quelque chose de significatif. Plus ce delta est faible, moins il a de chance d'être intéressant et enrichissant. A voir au cas par cas donc.

Je tente aussi le moins possible de traîner certains sujets lorsqu'ils ont cessé de m'apporter quelque chose. Si je peux aboutir au moins partiellement, c'est déjà pas mal. Dans l'absolu, je souhaite terminer ce que je commence mais ce n'est pas tout le temps possible de suite (je pense à mon clone de Zelda3) donc dans ce cas, certains projets finissent par être mis de fait en sommeil. Paradoxalement, le temps passé sur un projet n'a pas d'importance. Le trucs rapides à faire sont tout aussi intéressants que les projets plus lourds qui demandent un investissement qui tienne sur la durée. Je trouve même intéressant de passer de l'un à l'autre car c'est aussi un bon moyen de diversifier un peu cette activité. L'idée générale, c'est que ce que je réalise sur mon temps de loisir reste un vrai plaisir et que ça me corresponde. Le temps que j'y consacre n'étant pas extensible à l'infini, je me dois de l'utiliser au mieux.

Un bon projet finalement, c'est quelque chose auquel je pense un bon moment sans oser franchir le pas (entendre par là, prendre un crayon et commencer à poser mes idées sur le papier). Je n'ose pas au début, d'autant que je me pose toujours la question du temps que je pourrai y consacrer. Cette période de réflexion me permet aussi d'y réfléchir de manière un peu dépassionnée, sans influences extérieures, et de mesurer un peu mieux la faisabilité de la chose (que cela ai déjà été réalisé par un autre ou non). Lorsque je me décide enfin, c'est que l'idée a déjà fait un bout de chemin dans ma tête et qu'elle me semble toujours aussi amusante ou intéressante. Elle s'impose progressivement à moi de sorte qu'il est naturel de la concrétiser. Quand je franchis le pas, je suis déjà relativement sûr de moi même si des imprévus surviennent ensuite. Les aléas font partie du jeu et c'est eux qui me font le plus progresser.

Fil RSS des articles de ce mot clé