Sujets-libres.fr

Informatique, logiciels libres, internet, humeurs et… le reste !

marketing

Clarification à propos des propositions de liens

Rédigé par -Fred- / 11 avril 2017 / 1 commentaire

Ce court billet n'intéressera probablement pas grand monde, si ce n'est peut être quelques petits blogueurs comme moi.

Lorsque vous tenez votre blog en essayant de faire les choses bien, vous rédigez vos articles soigneusement et à votre rythme avec dans l'idée que ça vous corresponde et qu'au passage ça puisse intéresser, forcement. Pour autant vous ne cherchez peut être pas à générer du trafic et vous vous contre-fichez des stats. Je me trouve un peu dans ce mode là. Très heureux lorsque j'ai un retour ou un commentaire bien sûr, mais ce n'est pas mon but ultime.

Bref, j'ai reçu il y a peu une demande d'avis sur un article de blog sur une thématique proche d'un article que j'avais moi même rédigé sur mon blog. J'ai peu de temps mais, avec un peu de retard, je répond quand même. L'article en question était bien écrit et j'avais peu de choses à ajouter. La personne me répond très rapidement ensuite et me propose d'ajouter un lien vers son article depuis le mien. Bon, j'hésite un peu et je fini par le faire.

Toutefois, le doute s'installe. Maintenant que le lien est dans mon article, ben quelque part, c'est que je le cautionne. Je ne tergiverse pas longtemps, je reviens en arrière (le lien est resté 30s) et j'entreprends de creuser un peu plus. Très rapidement je me rend compte que la personne n'est pas l'auteur de l'article alors même qu'elle affirmait avoir passé du temps dessus. Je répond cela à l'intéressé et en retour, j'ai eu le droit à un début de bricolage d'explication. J'ai oublié de le préciser mais le site en question où se trouve ce blog propose aussi des prestation payantes pour de la formation.

La personne est-elle sincère ? Ce n'est pas impossible mais dans ce cas elle joue de malchance. Comme le doute subsiste, je ne donne pas le moindre élément sur le site en question ou la personne derrière. Si c'est bien ce que je pense, c'était quand même bien tourné. Se faire passer pour un blogueur qui veut un avis précis et une fois qu'on a mordu, proposer l'ajout d'un lien. Des deux, c'est moi qui ai le plus bossé. Les petits start-uppers qui ont besoin de ça pour monter leur business, ça ne m'intéresse pas.

Tout ça pour en arriver au fait que, et c'est ballot, je n'avais jamais prévu ce cas de figure. Donc à présent, je sais que dans mes articles je n'ajouterai pas de lien qu'on me suggère. C'est écrit. Je tolère simplement les liens dans les commentaires lorsqu'ils sont pertinents.

Les marketeux n'ont que ça à faire

Rédigé par -Fred- / 27 septembre 2015 / 2 commentaires

Je suis tombé par hasard sur le site suivant : http://www.watchshop.fr/

Si ça vous dit, visitez ce site et si vous le faites, je pourrai vous classer dans deux catégories distinctes :

  • Celle de ceux qui n'en penseront pas grand chose, hormis que c'est un site où on vend des montres.
  • Celle de ceux qui vont voir un truc flou.

Si comme moi, cher visiteur, tu penses que ta vue a très sérieusement baissé depuis le dernier site que tu as visité, saches que tu l'as bien cherché. Oui, car tu as osé naviguer sur le web sans activer javascript...

Le procédé est assez simple : si javascript est désactivé, une css est activée et floute la page, laissant simplement deviner ce qu'on rate (flou, mais pas trop). Si vous voulez voir comment c'est fait, affichez la source de la page en question et regardez ce qui se trouve après cette balise <noscript id="nojs">. Bien entendu, le site redevient lisible lorsque l'on applique aucun style. Moche, certes, mais lisible.

Donc en gros, d'un côté javascript peut poser des problèmes de sécurité et un internaute a le droit de décider de le désactiver, quitte à perdre en fonctionnalités sur certains sites visités. De l'autre, un site qui, volontairement, devient totalement inopérant pour les visiteurs qui osent désactiver javascript. C'est potentiellement incompatible tout ça.

Pourquoi est-ce un problème ?

Je suis le seul à même de décider si j'active ou non telle ou telle fonctionnalité sur ma machine. J'ai fait le choix de désactiver javascript par défaut et de l'activer au cas par cas. Si Mme Michu désire naviguer avec javascript ou n'importe quoi d'autre d'activé en permanence, c'est son problème.

Parce que c'est totalement volontaire. Je me fout des raisons qui ont poussé à mettre un truc pareil en place. Des personnes ont dépensé de l'énergie et du temps à coder cette petite cochonnerie.

Je me met à la place de l'internaute lambda qui aura tout de même pris soin de désactiver l'exécution de javascript dans son navigateur. Comment il fait l'internaute rien que pour savoir que ce site "requiert" javascript pour simplement être lisible ? Il n'y a pas un seul message d'alerte ou quoi que ce soit d'autre à se mettre sous la dent.

Quand on y est arrivé (mettons qu'on affiche un truc lisible en désactivant la feuille de style), ce n'est écrit nul part bordel. D'ailleurs, ce n'est pas non plus écrit clairement dans la source de la page.

En bonus, c'est pas comme si appliquer un flou gaussien comme ça à la volée ça ne consommait pas un peu de ressources. Sur ma machine, Firefox utilise 100% du CPU dès que je scroll un peu sur la page floutée.

A quoi ça sert ?

J'imagine que l'amélioration de l'expérience utilisateur, encore elle, permet de justifier le procédé. J'imagine surtout que ça permet de s'assurer que le comportement de chaque visiteur sera traçable. C'est désagréable les visiteurs qui ne laissent pas autant de données que prévu lorsqu'ils visitent une boutique, n'est-ce pas ?